Fils de Réfugié

Pierre Diaz raconte sa propre histoire de fils de réfugié

Les premiers mots du spectacle sont: "Je suis fils de réfugié, et je ne le savais pas..."

 

C'est l'histoire d'un fils de réfugié, qui ne connaissait pas son histoire. Bouches cousues... C'est l'histoire de nombreux peuples qui fuient leurs Pays et font tout pour oublier, s'intégrer et ne pas transmettre à leur descendance, la douleur, l'amertume, la colère.. Mais c'est sans compter sur la mémoire du corps. Ces enfants de réfugiés se souviennent mais ils ne savent pas de quoi. Ce spectacle retrace le parcours d'un de ceux-là. Ce fils de réfugié reconstruit petit à petit son histoire, que ces bouches cousues ne veulent pas dévoiler. De ses colères, ses haines, ses peurs, ses tristesses, il en fait des compagnons, pour découvrir ce qui n'est pas dit.

Cette histoire, c'est la mienne. Je suis un fils de réfugié.

Je veux la raconter pour moi mais aussi pour mes filles et petites filles. Je veux la raconter pour ma mère, ma tante, ma grand-mère, mon grand-père et pour tous ces républicains, que ces pages arrachées à l'histoire, ont laissée dans l'ombre.

Je veux la raconter, pour dire aux jeunes générations qu'il est important de savoir d'où l'on vient, pour savoir où l'on est et où l'on va. Je veux la raconter, pour mettre une petite pierre dans l'engrenage de l'exclusion, du fanatisme et du pouvoir sans partage.

Je veux la raconter, pour faire honneur, à tous ces gens, qui se sont engagés, ou qui s'engagent aujourd'hui, pour donner un sens aux mots « liberté de penser », « humanité », « être humain », « ser humano ». Pierre DIAZ

 

------------

Télécharger la doc

 

Interview
 
Vidéo